Mon approche

la prévention et la guérison par l'alimentation

C'est exactement ce qu'Hippocrate pensait lorsqu'il écrivait : «Que ton aliment soit ton premier médicament».
Les aliments que nous ingérons sont l'unique médicament que nous prenons trois fois par jour durant toute notre vie.

En concéquence, nous sommes ce que nous mangeons!
Tout notre corps, jusqu'à nos plus petites cellules, ainsi que nos tissus sont faits de ce que nous assimilons.

En comprenant que l'alimentation d'aujourd'hui est de plus en plus pauvre en micronutriments à cause des méthodes de culture (pesticides, insecticides), d'extraction des aliments (raffinage), de cuisson (micro-ondes, fritures), on constate que ces procédés détruisent les micronutriments. Il faut donc les remplacer d'une manière ou d'une autre.

Le rythme de vie de chacun (enfants, carrière, vie sociale, stress) complique lui aussi l'assimilation de ces micronutriments. Il faut donc des suppléments.

Mais attention! La prise de ces compléments n'est pas anodine. Certaines associations peuvent être dangereuses. C'est pourquoi la supplémentation en micronutriments doit se faire de manière accompagnée.

Il est donc nécessaire de savoir quand et comment les prendre.

Voici quelques exemples qui justifient un accompagnement dans la prise de ces compléments :

 

La mise en pratique de conseils nutritionnels offre des moyens par lesquels la santé peut être conservée ou retrouvée. Mais cela n'est possible que si l'organisme est réceptif. Dans le cas contraire, le recours à la médecine traditionnelle est nécessaire, voire indispensable.

approche